page précédente

Eglise saint-gervais, Treignat

du XII ème siècle.

C’est de cette zone de confins qu’est originaire la famille le Groing installée sur les fiefs locaux de Tregnat et de Saint-Sauvier. En 1142, un le Groing fonde l’abbaye des Pierres. En 1376, Guillaume le Groing, seigneur de Villebouche, accepte le don que lui fait son suzerain, Pierre de Brosse, de la haute justice de Villebouche, en récompense de services rendus. Il fonde une chapelle et la dote de revenus. Louis de Brosse, seigneur de Ste Sévère et de Boussac, lui permet de fortifier Villebouche. En 1461,Aubert et Jacques le Groing achètent la haute justice et terre d’Herculat et se partagent les biens de leurs parents.

Jean le Groing, seigneur de Villebouche et d’Herculat, le membre le mieux connu de cette famille, prend part à la bataille de Marignan en 1515 et meurt à Pavie en 1525, comme l’atteste l’épitaphe de son tombeau, en l’église
de Treignat.
Au pied de l’église veille un lion assis du XIe siècle. Postés aux entrées des églises ou des cimetières de la Creuse, ils protégeaient les morts des mauvais esprits

Treignat

Donner mon avis

Eglise saint-gervais de Treignat
place Saint Julien,
03380 Treignat

Réserver

Ouvert aux périodes indiquées

Itinéraire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *