page précédente

Eglise saint jacques-le majeur, Villefranche-d'Allier

du XI ème siècle , XIII ème et XIV ème siècle et la source SainteThorette

C’est Archambauld VI de Bourbon et son épouse Agnès qui établirent en 1138 la charte de franchise autorisant la création, aux portes du chapitre de Montcenoux, d’une ville franche protégée par le seigneur de Bourbon et où les chanoines renonçaient à exercer leurs droits seigneuriaux.
La charte accordait à une communauté d’habitants un ensemble de libertés et de garanties favorisant ainsi la mise en place d’un régime commercial sans entraves, créant un lieu de rencontres et de transactions permanentes entre les marchands bourbonnais et ceux des seigneuries voisines, et ce en substituant le principe de liberté à l’assujettissement seigneurial du droit commun.Et la commune devint un centre commercial prospère.

L’église Saint Jacques le Majeur date de la fondation de la ville au XII ème siècle. Placée sur un des itinéraires qui menaient à St Jacques de Compostelle, cette église romane de vastes proportions fut commencée en grès rose, continuée en grès houiller rouge, exhaussée et remaniée au début de l’époque gothique en grès jaune, ce qui lui donne une personnalité certaine.
Thorette était une humble bergère qui vivait à Nouzillers, hameau de Villefranche, au XI ème siècle. Elle a fait de nombreux miracles et fut considérée comme sainte par la population locale de son vivant. Son gisant occupe la chapelle du transept nord. On l’invoque pour la protection des biens et des personnes.
 

Villefranche-d’Allier

Donner mon avis

Eglise saint jacques-le majeur de Villefranche-d'Allier
Centre ville
03430 Villefranche-d'Allier

Vous êtes le responsable de ce lieu / annonce, cliquez ici

Ouvert aux périodes indiquées

Itinéraire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *