page précédente

Eglise saint-martin, Cérilly

du XII ème et XIII ème siècles,

En 1100, une bulle du pape Pascal II confirme l’appartenance de Cerilly au prieuré de Souvigny. Edifice du début du XII ème siècle pour sa partie orientale, du XII ème siècle pour le reste avec des voûtements et ajouts du XV ème siècle et quelques apports au XIX ème siècle. L’église primitive comprenait une nef de cinq travées voûtée en arc brisé selon le type bourguignon, flanquées de bas-côtés du XII ème siècle voûtés d’arête, et un transept saillant sur lequel ouvrent deux absidioles en hémicycle plus ancien que la nef, ainsi que le choeur formé d’une travée droite et d’une abside également en hémicycle. Au XV ème siècle, ajout de quatre chapelles contre chaque mur gouttereau. Au XIX ème siècle, l’édifice prend sa forme définitive avec la construction d’une chapelle au nord et d’une tourelle d’escalier. A la même époque, percement de passages entre la travée droite de l’abside centrale et les deux absidioles. Chapiteaux de type cubique, avec quelques ornements sculptés très frustes dans l’abside et le transept. Le porche occidental est en plein cintre à quatre rouleaux avec des chapiteaux romans et gothiques. Fonds baptismaux datés de 1669, avec une cuve à godrons sur piédestal figurant quatre enfants. Peintures murales du XIX ème siècle. Le clocher, placé sur la croisée du transept, a conservé de sa construction primitive son soubassement carré sur lequel un étage octogonal ajouré a été rebâti à la fin du XIII ème siècle. La base est flanquée sur les coins de trompes biaisées formant pan coupé qui a permis de passer du carré à l’octogone. Les fenêtres de cet octogone sont à arc brisé du XIII ème siècle. Le tout est couronné d’une flèche en charpente à huit pans. En 1645, l’aiguille en pierre du clocher, de 77 pieds, a été renversée. L’extérieur a été très remanié.

Cérilly

Donner mon avis

Eglise saint-martin de Cérilly

03350 Cérilly

Vous êtes le responsable de ce lieu / annonce, cliquez ici

Ouvert aux périodes indiquées

Itinéraire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *