page précédente

Source de chÂteldon, Châteldon

L’eau favorite du roi Louis XIV.

Les sources des Vignes de Châteldon (20 km de Vichy) ont été découvertes vers 1778 (traité publié) par le cussétois Jean-Baptiste Desbrest (1730-1789) et exploitées par le docteur Emmanuel-Théodore Desbrest (décédé en 1858), propriétaire et médecin-inspecteur des eaux nommé par Prunelle en 1834. La puissante Compagnie fermière de Vichy avait obtenu leur exploitation entre 1860 et 1880. Après leur retrait et un quasi abandon, les héritiers Desbrest ont revendu leurs sources en 1932 à Pierre Laval qui a constitué en mai 1935 une société distribuant les bouteilles sous la nouvelle marque « Sergentale

Selon la tradition, le premier personnage célèbre à connaître les bienfaits de l’eau de Châteldon fut le roi Louis XIV en personne, sur les conseils de son premier médecin, le docteur Guy-Crescent Fagon. Faisant l’éloge des propriétés de cette eau, en particulier de sa teneur en sodium et en calcium, le praticien aurait affirmé au monarque vers l’an de grâce 1650 : « Les eaux de Châteldon guériront Votre Majesté quelquefois, La soulageront souvent et La consoleront toujours. » Transportées à dos de mulet depuis l’Auvergne, les bonbonnes de Châteldon auraient donc eu l’honneur de parvenir directement à la table du roi à Versailles. Il semble toutefois que cette anecdote, reprise sur l’étiquette des bouteilles d’aujourd’hui, comporte au moins une inexactitude : celle de la date. En effet, le bon docteur Fagon, né en 1638 tout comme le Roi-Soleil, n’avait que douze ans en 1650. Rien n’interdit cependant de penser qu’il y ait là un fond de vérité, peut-être à quelques dizaines d’années près. Il est avéré, en tout état de cause, que l’eau de Châteldon était connue pour ses propriétés curatives au minimum dès la seconde moitié du XVIIIe siècle. 2 Au début du règne de Louis XVI, Jean-Baptiste Desbrest, inspecteur des eaux à Vichy, constate la richesse ferrugineuse de cette source et envisage de transformer Châteldon en station thermale. Il publie en 1778 un Traité des eaux minérales de Châteldon et de Celles.

Châteldon

Donner mon avis

Source de chÂteldon de Châteldon
Châteldon
63290 Châteldon

Tél. 04

Réserver

Ouvert aux périodes indiquées

Itinéraire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *