Les recettes Fromages
(Brillat-Savarin)

(Brillat-Savarin)

 

A raconter .

Jean Anthelme Brillat-Savarin est un gastronome et magistrat français, né à Belley dans l’Ain.La véritable philosophie d’Épicure se retrouve derrière toutes les pages ; le plus simple des mets satisfait Brillat-Savarin, tant qu’il est confectionné avec art : « Ceux qui s’indigèrent ou qui s’enivrent ne savent ni boire ni manger. »

La physiologie du goût » ou méditations de gastronomie transcendante.

Mais c’est surtout ce livre paru en 1825 qui place Brillat-Savarin parmi les très grands de la gastronomie. Il meurt quelques mois après sa parution sans se douter du succès universel qu’il rencontrera.
Certes ce n’est pas un recueil de recettes, mais une passionnante suite de méditations gastronomiques, à la fois scientifiques et philosophiques. Le titre ne doit pas nous décourager de sa lecture, car l’ouvrage est rempli d’anecdotes, souvenirs et mémoires qui, dans un style amusant mais rigoureux, reflète les mœurs de la Société de l’Empire, dans son ensemble très gourmande. Selon Balzac, « aucun auteur n’avait su donner à la phrase française un relief aussi vigoureux » depuis le XVI ème siècle.

Le livre connut un succès immédiat, suscita l’enthousiasme de Balzac mais aussi la jalousie de certains comme Carême et le mépris de Baudelaire. Brillat-Savarin voulait faire de l’art culinaire une véritable science. Il se livre à une analyse très poussée de la mécanique du goût. Il discourt sur la maigreur et l’obésité, sur l’influence de la diète sur le repos, le jeûne, l’épuisement et la mort. Il traite son sujet comme une science exacte, en remontant des effets aux causes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *